Accueil

Notre expertise

L’équipe

Smart Reporting

Témoignages

Références

Actualités

Contact

Quels sont les 10 principaux business models des startups ?

9 Août, 2021

Une startup est une jeune entreprise novatrice. La différence fondamentale entre une entreprise classique et une startup réside dans leur business model : si la première cherche à optimiser un modèle économique, la seconde cherche à en construire un ! Le but de la startup : trouver le business model qui lui permettra de délivrer un produit ou un service innovant sur le marché. Tour d’horizon des différents modèles économiques des startups.

Stratégie innovante d'une entreprise

Quelle est la particularité d’une startup ?

La startup n’est pas une entreprise comme une autre. Elle porte en elle la notion de nouveauté : nouvelle activité, nouveau produit, nouveau marché… Cet aspect novateur va de pair avec l’idée de risque, ou plutôt de défi. Ainsi, la startup est une jeune entreprise à la recherche d’un business model qui soit à la fois industrialisable, rentable et qui œuvre pour sa croissance.

Là où l’entreprise optimise un business model déjà bien implanté sur le marché afin d’en tirer le meilleur profit, la startup, elle, expérimente un business model pertinent et teste un nouveau marché.

Ainsi, la startup se définit d’abord par son caractère innovant (dans ce qu’elle offre mais aussi du point de vue de son modèle économique). Sa capacité à innover se double d’une indéniable adaptabilité. Elle n’est certes pas encore structurée, pourtant elle a bien pour ambition de capter un nouveau marché ! La startup s’appuie généralement sur trois piliers :

  • le recours aux nouvelles technologies,
  • la nécessité de collecter des fonds importants (via les fameuses levées de fonds),
  • et la perspective d’une forte croissance.

À lire, notre article pour savoir comment accélérer la croissance en mode scale up.

Le saviez-vous ? 
L’expression « licorne » désigne une startup valorisée à plus d’un milliard de dollars. Les startups qualifiées de « unicorn » sont généralement issues de la Silicon Valley. Le terme a été inventé par Aileen Lee en 2013 pour désigner la rareté de ces entreprises pépites. Les spécificités de ces jeunes entreprises résident dans la croissance de leur CA, leur financement et levées de fonds ou encore dans leur business model… Les Françaises Blablacar et Doctolib font partie de ce groupe très fermé !

Quel est l’objectif d’une startup ?

La startup a pour principal visée de trouver un business model pertinent. Il s’agit pour elle de créer de la valeur en transformant une idée en produit ou en service novateur. Pour devenir une entreprise viable, elle mise sur une stratégie d’innovation. Déterminer le business model qui lui correspond représente donc un enjeu crucial.

En tant qu’élément clé du business plan, le business model est le point central de la stratégie de marketing de la startup. Il détermine les stratégies qui lui permettront de capturer de la valeur ou encore d’engendrer des prospects, des clients et des fournisseurs.

Quel est le meilleur modèle économique pour une startup ?

Si les critères de succès de cette entreprise innovante sont au nombre de trois, le meilleur business model de la startup n’existe pas et il est important d’opter pour celui qui permettra à votre jeune entreprise de décoller.

À retenir

Quel est le rôle du business model ? Le modèle économique se concentre sur la façon dont l’entreprise va gagner de l’argent : le produit qu’elle souhaite vendre ou le service qu’elle souhaite rendre, auprès de clients ciblés. Il définit le but recherché, la manière dont vous allez vous y prendre et pour quel bénéfice.

Il est très courant de débuter sa startup avec un modèle initial et de rencontrer le succès avec un autre, qui puisse même s’avérer être complètement différent ! Dans l’univers des startups, ce processus porte un nom : le pivot. Il s’agit tout simplement de l’évolution de votre business model, par exemple à travers le produit, la technologie utilisée, la cible, le mode de distribution, etc. La startup cherche constamment à optimiser son modèle économique, en observant (par exemple la clientèle ciblée) ou testant (le produit…) ces divers éléments.

Il est temps de passer en revue les 10 principaux business models !

Les 10 business model les plus fréquents chez les startups

  1. Le modèle économique classique : une approche simple qui se concentre sur la distribution.
  2. le « low cost » : consiste à réduire les coûts au minimum, en proposant des prix attractifs susceptibles de cibler une plus large clientèle. Cette stratégie par les coûts promeut un service ou un produit simplifié au maximum.
  3. Le commissionnement : une stratégie de rémunération variable, qui s’effectue à la commission. Il fait appel à l’intermédiation : louer un service afin d’obtenir une mise en relation. Les marketplaces prélèvent ainsi entre 10 % et 35 % sur les transactions. Blablacar, Uber, Airbnb, Leetchi se sont appuyés sur un modèle économique des commissions.
  4. La désintermédiation : permet au producteur d’être en relation directe avec les consommateurs. Cette stratégie consiste à réduire considérablement le nombre d’intermédiaires dans le circuit de distribution du produit. Au profit, alors, d’une approche plus personnalisée.
  5. L’abonnement : consiste à mettre en place des offres d’abonnement dont l’objectif est de développer la fidélisation des clients. Il est particulièrement adapté à la prestation de services (les plateformes de type Netflix ou Spotify l’ont bien compris).
  6. Le financement par contrats publicitaires : lesquels s’étendent, bien sûr, aux régies publicitaires internet.
  7. Les enchères : ce business model consiste à fixer le prix d’un produit ou d’un service en fonction de la demande. Le prix de départ est généralement très bas. L’exemple d’Ebay est le plus probant.
  8. Le freemium : cette stratégie commerciale inbound propose une offre basique avec accès gratuit (free) et une offre payante (premium) permettant d’accéder à davantage de services ou fonctionnalités.
  9. Le cashback : consiste à faire bénéficier ses clients d’un remboursement sur une partie de leur achat par des réductions chez des marchands partenaires (via l’affiliation). Cette technique marketing se développe sur le commerce en ligne.
  10. Le modèle de l’imprimante ou « de l’appât et du hameçon » : consiste à inciter à l’achat en proposant un produit à un prix très attractif, pour ensuite offrir des produits dérivés ou des accessoires complémentaires afin de pouvoir l’utiliser (des recharges…). C’est une sorte de fidélisation forcée.

Le saviez-vous ?
La French Tech a pour vocation d’aider les startups, quelle que soit leur étape de développement, en mettant à disposition un réseau de partenaires et des dispositifs qui leur permettent de trouver des financements ou encore de gagner en visibilité.

Une startup qui se lance n’a qu’un seul objectif : innover. Transformer l’idée en produit ou en service, l’améliorer, tester, se tromper et rebondir… Tout au long de son processus de structuration, la startup évolue : budget, délai, cible. Le business plan s’adapte à cette évolution. Dans la limite du raisonnable !