Accueil

Notre expertise

L’équipe

Smart Reporting

Témoignages

Références

Actualités

Contact

Startup et levée de fonds : un guide pour financer sa croissance

12 Nov, 2021

Tout entrepreneur est en quête du mode de financement de son projet qui lui permettra de développer et structurer son entreprise. La levée de fonds est une étape essentielle. Mais convaincre les investisseurs nécessite de la préparation.
Comment réussir votre levée de fonds pour financer votre startup ? Quelles sont les étapes clés ?
Dirigeants de startups, ce guide clair et concis vous livre les conseils et les solutions pour effectuer une levée de fonds. Quand, pourquoi et comment lever des fonds ?

Levée de fonds pour startup

Qu’est-ce qu’une levée de fonds ?

Quels financements pour une start-up ? Il existe plusieurs moyens de financer sa startup : l’apport personnel, les investissements de vos proches, les subventions, les bourses, le financement participatif ou crowdfunding ou encore le traditionnel prêt bancaire. La méthode privilégiée par les jeunes entreprises consiste à faire appel à de nouveaux investisseurs dans le capital de la société.

Ainsi, la levée de fonds est l’opération financière adoptée par la plupart des startups. Ce mode de financement consiste à créer une augmentation de capital via des investisseurs individuels ou des fonds d’investissement. Concrètement, elle permet de posséder des liquidités pour financer les futurs investissements et recrutements.

Comment préparer sa levée de fonds ?

Le succès d’une levée de fonds dépend de plusieurs phases de préparation. Une bonne préparation est essentielle pour faciliter les échanges avec les investisseurs.

Pour cela, commencez par vous poser les bonnes questions :

  • Combien souhaitez-vous obtenir en termes d’argent ?
  • Quel pourcentage de la société êtes-vous prêt à céder ?
  • Comment allez-vous valoriser votre startup ? (la valorisation va de pair avec le financement de l’entreprise).

Bon à savoir
En France, la French Tech aide les startups à se développer et à bâtir leur réseau. Elle réunit entrepreneurs, investisseurs et décideurs. Incontournable.

Document de présentation

Préparer vos meilleurs slides : le « pitch deck » est fait pour convaincre les investisseurs ! La première impression est très importante. Ce document vous permettra peut-être de décrocher le précieux sésame et une première prise de contact.

Business plan

Votre pitch doit inclure un business plan, qui décrit le business model de votre entreprise. Il est crucial puisqu’il y est question de la rentabilité à terme de votre projet. C’est donc à travers ce document que vous exprimez vos besoins de financement pour y parvenir.

Inspirez-vous de nos conseils pour un business plan irréprochable.

Bon à savoir
Ne déguisez pas les chiffres, sélectionnez les plus pertinents… L’honnêteté est payante ! Prenez le temps de réfléchir au meilleur moyen d’exposer le potentiel financier de votre projet.

Les étapes de la levée de fonds

Sélectionner les investisseurs

Il est temps de procéder au démarchage. Pour quels types d’investisseurs opter ? Vous devrez nécessairement identifier les investisseurs qui correspondent au profil de votre startup. Notez que leur variété peut également être intéressante. En plus de fonds, les investisseurs peuvent vous faire part de leur expérience, vous ouvrir à un réseau, vous proposer un accompagnement… Autant de solutions idéales pour le développement et la structuration de votre startup.

Il existe deux profils d’investisseurs :

  • Les Business Angels : ce sont les personnes physiques qui mettent leur expérience et leur réseau à disposition des entrepreneurs.
  • Les fonds d’investissement : ces structures sont des sociétés qui se spécialisent dans le financement de jeunes entreprises via le « capital risque » (on parle de venture capital ou VC). Elles permettent aux entrepreneurs de lever des fonds plus conséquents tout en soutenant les entrepreneurs dans le suivi financier de leur startup. Bien sûr, les investissements varient en fonction du type d’investisseurs.

Bon à savoir
L’idéal est de connaître vos investisseurs. Lorsque vous connaissez les attentes de votre interlocuteur, l’échange est facilité. Les entrepreneurs ont tout intérêt à construire des relations avant même de monter leur projet. Il est en effet crucial d’identifier les bonnes personnes à approcher.

Bien préparer son discours

Qualité et solidité du discours, conviction, écoute… L’art de convaincre s’apprend ! Vous entrez dans l’aspect le plus humain de la levée de fonds.

Gardez à l’esprit ce que font les valeurs d’une startup : l’innovation, l’audace mais aussi la responsabilité sociale et/ou environnementale, etc. Ces éléments séduiront votre auditoire : s’engager avec une startup n’est forcément pas la même chose qu’avec une entreprise classique (votre interlocuteur le sait : la startup se définit comme une jeune entreprise innovante à la recherche d’un business model).

Investir n’est pas une décision qui se prend à la légère. Les investisseurs s’apprêtent à vous suivre dans une aventure entrepreneuriale, c’est-à-dire un projet qui doit encore se développer et conquérir son marché. Le retour sur investissement est crucial ! Oui, le risque est réel, mais le retour d’une startup peut être conséquent. Bien sûr, votre business plan sera étudié avec minutie. Mais, votre propre attitude, votre ambition, votre conviction dans votre projet compte.

À retenir
En quelques minutes, vous devrez mettre en avant les éléments clés de votre projet. Les investisseurs portent généralement leur intérêt sur le potentiel du produit, du procédé ou du service innovant, la cible, les indicateurs financiers du projet (c’est encore plus le cas pour les banques). Mais à cette étape, l’aspect humain prime souvent : le profil des fondateurs peut faire la différence.

Les négociations

La lettre d’intention est au cœur de la négociation avec vos investisseurs potentiels. Elle stipule les conditions de l’investissement. En un mot, elle donne un cadre et des règles à votre accord : son enjeu est donc réel. Elle s’accompagne du term-sheet : un document qui formalise les grandes lignes du pacte d’associés.
Avec pour base ce document, vous allez négocier les termes de l’accord d’investissement.

Et après ?
Une fois les fonds levés (et la documentation juridique rédigée et signée), l’équipe dirigeante a encore de quoi se retrousser les manches ! Il va falloir recruter de nouveaux talents, structurer la politique de l’entreprise, redéfinir les opérations, suivre les stratégies mises en place… En somme, assumer de nouvelles responsabilités afin d’optimiser la croissance de l’entreprise. Objectif : devenir une scale-up viser la licorne !

Une levée de fonds est un véritable levier, permettant de lancer la croissance et de réussir sa startup Elle donne le top départ de l’aventure entrepreneuriale. Ce mode de financement n’est donc pas à prendre à la légère. Ne vous précipitez pas. Pour construire un dossier solide, vous aider à structurer votre projet, à démarcher les investisseurs et à vous démarquer dans les négociations, n’hésitez pas à vous faire aider, en sollicitant l’avis d’experts : fiscaliste, avocat, conseiller financier. Ils peuvent en outre vous conseiller sur les éléments clés du document de présentation ou sur l’élaboration d’un business plan. Dernier conseil : prenez le temps, une levée de fonds peut prendre plusieurs mois.