Accueil

Notre expertise

L’équipe

Smart Reporting

Témoignages

Références

Actualités

Contact

Chief value officer : une évolution naturelle et souhaitable du métier de DAF ?

6 Juin, 2024

La décennie actuelle ne cesse de connaître de forts bouleversements professionnels. Qu’il s’agisse d'évolutions sociétales, technologiques ou de développement durable, les entreprises sont confrontées à une nécessité d’adaptation permanente. La RSE (responsabilité sociale et environnementale) s’impose partout comme un enjeu majeur. La valeur ne se situe plus uniquement sur le plan financier. Elle devient multiple, avec notamment la comptabilité triple capital : financier, social et environnemental. Intégrer ces aspects dans le pilotage de la structure s’avère réellement stratégique, y compris en PME. C’est là qu’un nouveau métier apparaît : celui de chief value officer (CVO), en complément de celui de DAF (Directeur Administratif et Financier) = CFO (Chief Financial Officer). On vous explique !

évolution du métier de CFO vers CVO

Sommaire de l’article

 

Pourquoi cette évolution du métier de CFO vers celui de CVO (Chief Value Officer) ?

Ces dernières années ont vu une accélération de changements profonds dans le monde de l’entreprise. Et plus particulièrement la manière de gérer les activités, de communiquer et de mesurer les performances. En ce sens, c’est le pilotage stratégique qui se voit profondément modifié.

Importance des évolutions technologiques, sociétales et environnementales dans les entreprises

La digitalisation s’accélère tant dans la vie privée que professionnelle. Elle induit de nouveaux modes de consommation, d’échanges et de communication. Les enjeux environnementaux sont dans toutes les têtes. Les consommateurs analysent davantage les politiques RSE des entreprises avant d’acheter ou d’investir dans un produit financier. Les employés analysent davantage les politiques RSE des entreprises avant de postuler.

Les réglementations en Europe, comme dans le monde, se succèdent. Ainsi, les ESRS (European Sustainability Reporting Standards) sont les nouvelles normes ESG (Environmental, Social and Governance) pour l’application de la directive CRSD (2024, Corporate Sustainability Reporting Directive), qui elle même remplace la directive NFRD (2017, Non Financial Reporting Directive). Ces évolutions réglementaires renforcent peu à peu la communication en matière d’informations non financières.

Transformation du rôle du directeur financier pour répondre à ces besoins autour de la valeur

Face à ces changements sociétaux profonds et à l’urgence de répondre aux enjeux climatiques et plus généralement de limites planétaires, les entreprises évoluent dans leur fonctionnement. La notion de comptabilité triple capital et de comptabilité CARE arrive peu à peu sur le marché, y compris en PME. Mesurer, mais aussi communiquer sur la politique et les résultats devient un facteur différenciant, au-delà des obligations qui incombent aux plus grandes structures.

Les 9 limites planétaires sont les suivantes :

  1. le changement climatique ;
  2. l’érosion de la biodiversité ;
  3. la perturbation des cycles de l’azote et du phosphore ;
  4. le changement d’usage des sols ;
  5. le cycle de l’eau douce ;
  6. l’introduction d’entités nouvelles dans la biosphère ;
  7. l’acidification des océans ;
  8. l’appauvrissement de la couche d’ozone ;
  9. l’augmentation de la présence d’aérosols dans l’atmosphère.

C’est tout naturellement que le DAF prend en charge le reporting RSE en PME, aux côtés du DRH et/ou du Directeur Général. Peu à peu, le métier de Directeur Financier glisse du pilotage pur de la finance vers le suivi, la mesure et la recherche de valeur au sens large.
 
 

Comparaison des missions du CVO et du CFO

Les deux métiers présentent des différences, même si nous sommes convaincus que beaucoup de CFO deviendront à terme des CVO. Du moins, ils devront dans les PME remplir la fonction d’un chief value officer par la force des choses.

Rôle classique du chief financial officer (CFO) ou DAF

Le directeur administratif et financier (DAF) porte en milieu anglophone le nom de CFO (chief financial officer). Traditionnellement, son rôle consiste à surveiller et à préconiser des actions pour préserver l’équilibre financier, la santé, la croissance et la pérennité des entreprises. C’est aussi le veilleur des risques financiers, fiscaux et juridiques. Il manage l’organisation comptable et administrative avec ces objectifs. Pour ces missions classiques, il concentre son action sur l’analyse de la valeur de l’entreprise d’un point de vue financier.

Lire également : Comparaison entre DAF interne et DAF externe

Rôle du chief value officer (CVO)

Le mot qui diffère dans le nouveau métier de CVO c’est bien la valeur. Le terme vient remplacer celui de “financial” ou “financier”. Cette prédominance de la valeur s’explique par le fait qu’elle ne concerne pas uniquement la finance. Elle se situe dans les trois axes de la comptabilité triple capital :

  • la rentabilité financière des capitaux investis dans l’entreprise (les actionnaires) ;
  • le développement durable (l’entreprise et son environnement ou impact sur le monde) ;
  • la responsabilité sociale (les collaborateurs ainsi que les relations commerciales).

Le chief value officer intègre donc à ses missions l’analyse et le pilotage de cette performance globale et pas seulement financière. Il étudie et identifie les sources de création de valeur. Il suggère des actions pour la maximiser. Hautement stratégique, le concept de la valeur renforce le rôle et l’importance des CFO. Dans la mesure où ce métier exige de manipuler de nombreux indicateurs, c’est assez souvent qu’il revient aux responsables de la finance dans les petites et moyennes entreprises.
 
 

Comment acquérir les compétences d’un chief value officer ?

Devenir CVO au-delà de CFO c’est dans l’air du temps. Plusieurs pistes existent pour intégrer à l’organisation des PME ces nouvelles missions stratégiques.

Les compétences clés du chief value officer

On voit apparaître sur le marché de l’emploi de plus en plus d’offres pour le métier de CVO. L’accès est réservé aux personnes qui disposent déjà d’une expérience professionnelle aguerrie comme responsable financier, manager de business unit ou responsable RSE, sans oublier les métiers de l’audit.

À l’issue de la formation, le chief value officer a la capacité de :

  • percevoir les impacts de toute décision et les anticiper, tant sur l’environnement, le management sociétal que sur les finances ;
  • mesurer par des indicateurs et communiquer sur les processus de création de valeur ;
  • participer au pilotage stratégique orienté sur la maximisation de la valeur, globalement et à chaque échelon de l’entreprise.

Formations pour devenir le financier chargé du pilotage de la valeur dans l’entreprise

Des formations de CVO émergent. Par exemple, Audencia propose un Executive Master Chief Value Officer, un MBA avec 350 heures de formation sur 14 mois à raison de 3 à 4 jours par mois. Avec des promotions de 15 à 20 personnes, cette formation continue promet de trouver un poste de CVO aisément, d’autant que la demande croît sur ce métier récent.

Recours à des DAF à temps partagé spécialisés en missions CVO

Toutes les PME ne peuvent pas embaucher un CVO formé aux techniques de ce métier. Pour autant, en connaissant les indicateurs utiles pour la RSE et la comptabilité CARE, le directeur financier peut évoluer naturellement vers des missions de CVO.

Vous ne disposez pas des ressources internes suffisantes pour identifier, mettre en place et suivre tous ces indicateurs autour de la valeur ? Pensez à un cabinet extérieur pour analyser et lancer le processus. Vous pouvez ainsi déployer les actions et déterminer les KPI clés, afin d’intégrer la notion de valeur au sens large dans le pilotage du business.

PBFI est une société de DFE (direction financière externalisée). Nous intervenons en appui aux équipes financières internes des PME, tant pour des missions classiques de DAF que pour des projets ponctuels. Nous sommes détenteurs du label DAF à temps partagé. Nous proposons un accompagnement sur-mesure pour mettre en place les indicateurs et tableaux de bord du type RSE, en vue d’un pilotage stratégique de la valeur.

Prendre rendez-vous